Actualités

Présentation du bilan de la délinquance et de la sécurité routière dans le département des Vosges en 2016

 
Présentation du bilan de la délinquance et de la sécurité routière dans les Vosges en 2016

Jeudi 26 janvier 2017, M. Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, Préfet des Vosges et M. Etienne MANTEAUX, Procureur de la République accompagnés du Commissaire divisionnaire Patrick ROUSSEL, Directeur Départemental de la Sécurité Publique et du Colonel Dominique SCHOENHER, Commandant le groupement de gendarmerie des Vosges ont présenté un bilan de la délinquance dans le département des Vosges en 2016.

En préambule, il a été rappelé que ces chiffres sont des indicateurs qui permettent d’orienter de façon pertinente l’activité des services pour la faire gagner en efficacité.

M. Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, Préfet des Vosges a salué le travail quotidien des femmes et des hommes engagés dans la Police et la Gendarmerie nationales et leur a exprimé sa reconnaissance et son entière gratitude.

* * *

Le département des Vosges se place parmi les départements les plus sûrs de France ; il occupe en effet la 74ème place sur 96 pour le nombre de faits constatés (plus le rang est élevé, moins il y a de faits).

Les atteintes aux biens sont globalement maîtrisées avec des diminutions significatives à noter :

- les vols avec armes ont diminué de -25 %;

- les vols violents sans armes ont baissé de -14 ,61 %

- les vols avec violence : - 16 %

- les vols liés aux véhicules, dans les véhicules et d’accessoires sur les véhicules sont respectivement en recul de - 3,26 % , de – 6,5 et de -7 %.

Néanmoins, M. Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, Préfet des Vosges appelle à la vigilance concernant les cambriolages , phénomène à la hausse de 9 %; les actions seront renforcées dans ce domaine avec, notamment, prochainement une signature de conventions avec plusieurs sociétés de télésurveillance

Le nombre d’atteintes volontaires à l’intégrité physique évolue légérement de 3,47 % par rapport à 2015 mais on constate un taux d‘élucidation de 78 %.

Enfin, les infractions à la législation sur les stupéfiants sont en très nette hausse (passant de 36 à 61 faits constatés) mais témoignent de l’activités des forces de police et de gendarmerie.Ce résultat est à mettre en perspective avec l’important travail de prévention des correspondants anti-drogue affectés dans les compagnies de gendarmerie et qui vont à la rencontre des collégiens et lycéens et avec le développement des tests salivaires.

* * *

En matière de sécurité routière, le bilan de l’année 2016 reste satisfaisant même si le département des Vosges enregistre une victime de la route supplémentaire par rapport à 2015 qui fut l’année la moins meurtrière depuis la mise en service des premières statistiques de l’accidentologie.

En effet, le département des Vosges déplore :

- 23 morts contre 22 en 2015 ;

- 187 accidents contre 169 (soit + 18) ;

- 229 blessés contre 231 (soit -2).

La vitesse excessive ou inadaptée est la première cause de mortalité sur les routes (48 % ) suivie des refus de priorité aux piétons et à la circulation ( 35%) puis l’alcool et les stupéfiants (9%) et comme facteur aggravant le non port du casque ou de la ceinture de sécurité (4%).

Il est à souligner que les personnes de 65 ans et plus représentent 40 % des victimes alors qu’elle ne représentent que 21 % de la population c’est pourquoi de nombreuses actions ont été et seront menées à l’attention du public sénior pour les sensibiliser aux risques.