Police de Sécurité du Quotidien, des mesures pour les Vosges

 
 
Police de Sécurité du Quotidien, des mesures pour les Vosges

Le Ministre de l’Intérieur a lancé jeudi 8 février 2018 la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) qui concrétisera, dès cette année, l’engagement du Président de la République et de son gouvernement pour la sécurité de nos concitoyens ; elle a vocation à s’appliquer sur l’ensemble du territoire national.

La Police de Proximité du Quotidien vise, en effet, à améliorer significativement les conditions d’exercice des forces de l’ordre pour mieux assurer la protection des Français.

Plus qu’un nouveau dispositif, c’est une nouvelle feuille de route pour nos forces de l’ordre. Police et Gendarmerie verront leurs moyens renforcés sur tout le territoire avec notamment de l’investissement dans l’équipement numérique, passeront plus de temps sur le terrain et moins sur les tâches administratives, les chefs locaux seront davantage responsabilisés, les liens avec la population seront retissés et la confiance recréée. 

Dans les Vosges, comme dans chaque département, la mise en œuvre de la Police de Proximité du Quotidien fait suite à une large concertation de plusieurs semaines.

Elle a permis au Procureur, aux policiers nationaux et municipaux, aux gendarmes, aux élus locaux mais aussi aux représentants d’associations des maires des Vosges et des maires ruraux, aux représentants des commerçants, aux conseils citoyens, aux associations d’aide aux victimes, aux transporteurs, aux bailleurs sociaux, aux sociétés de sécurité privées … de donner leur avis et de mettre en avant leur retour d’expérience sur le terrain.

De ce débat au plus près du terrain ont émergé différentes mesures déclinées au niveau départemental.

Ainsi, à titre d’exemple parmi les moyens supplémentaires alloués dans les Vosges, après la dotation de tablettes numériques aux gendarmes du département fin d’année 2017, c’est au tour des policiers de bénéficier de ce nouveau dispositif. Il s’agit d’un smartphone permettant au fonctionnaires de police d'accéder directement à des multiples applications métiers qui améliorent la qualité du service rendu à la population et facilitent le travail sur le terrain.

Par ailleurs, afin d’améliorer les relations avec la population, 250 unités de contact sont mises en œuvre à l’échelle nationale . Dans les Vosges, un groupe de contact est déployé à la compagnie de Gendarmerie de Neufchâteau. Il est composé de sous-officiers et a pour mission de développer et d’améliorer le contact avec la population. Son service est essentiellement constitué de patrouilles de prévention.

En complément, dans chaque Communauté de brigades et Brigade Territoriale Autonome des Vosges, un référent contact et un suppléant sont désignés ; ils sont chargés d’animer le processus d’amélioration et de densification du contact avec la population et les élus.

Enfin, Monsieur Pierre ORY, Préfet des Vosges ira prochainement à la rencontre des policiers et gendarmes du département pour présenter ces nouveaux dispositifs.

Téléchargez le document (PDF) :

Dossier de presse Police de sécurité du quotidien

 
 

A lire également :